Rechercher dans ce blog

jeudi 20 octobre 2016

Nérine au jardin des violettes

La Nérine,

Bulbes d'automne, 2016 de couleur rose,

famille des  amaryllidacea,
comme amrarylis etc à voir sur ce lien http://www.amaryllidaceae.org/index.htm#lis
Noyée dans le feuillage du camélias et de l'agapanthe elle réussi à passer c'est un bulbe peu exigeant.
j'ai des bulbes depuis de nombreuses années , ils n'ont pas trop aimé le déplacement l'an passé mais les revoilà enfin fleurit !
Gerbeaud  en parle ici  

La nérine bowdenii, la seule vraiment rustique et la plus florifère, est une plante herbacée vivace dont le bulbe de gros calibre que protège une tunique possède des racines charnues. Les feuilles longues et rubanées vert brillant forment une touffe évasée mais elles n’apparaissent qu’après la  floraison qui se produit en septembre-octobre. Elles persistent tout l’hiver et se dessèchent en été avant la floraison suivante. Haute d’environ 50 cm, chaque tige porte de 8 à 12 fleurs réunies en ombelles. Leurs corolles bien ouvertes ont des pétales étroits, ondulés et légèrement recourbés sur les bords. Ces fleurs très aériennes éclosent par dizaines sur une même touffe et arborent le plus souvent une somptueuse couleur rose vif.

Mode de culture des nérines

Exposition

Plantez les nérines au pied d’un muret, en bordure, sur un talus ou en massif mais toujours en situation très ensoleillée et abritée du vent.

Sol

Les nérines aiment tous les sols bien drainés, même pauvres, sableux ou caillouteux. Il faut éviter les apports de matière organique qui favorisent le développement du feuillage au détriment de la floraison.

Plantation

Plantez des bulbes par groupe de dix en avril à une profondeur de 10 cm en les espaçant de 15 à 20 cm. Arrosez légèrement si besoin pendant la période de végétation.

Entretien

Supprimez les hampes florales dès que les dernières fleurs sont fanées en épargnant le feuillageMaintenez le sol sec pendant le repos estival pour que la floraison soit généreuse

Elle fleurit chez nous en même temps que le camélia sasanqua et le feuillage du fusain ailé donne un bel ensemble .

photo de 2015 une Nérine en compagnie de sédum
je vais en déplacer quelques unes pour mieux les grouper là elles sont un peu trop éparpillées

à suivre l'an prochain ...
jardin l'encyclopédie


mardi 18 octobre 2016

Ancolies au jardin des violettes

Les ancolies Aquilegia vulgaris me ravissent mais elles sont dans notre jardin mal mise en valeur.... se ressème n'importe où

alors comment faire je suis à la recherche de bonnes idées!

ici avec les lupins

là en bordure de chemin elles tombent ....

prévoir autour d'elles des plantes arbustes qui les soutiennent sans les écraser ni trop les ombrées ....à suivre


elles sont donc en fleurs avec les lupins , les spirées , les roses ....



Renseignements trouvé sur ce site
Botanique

Famille: Renonculacées
Origine: Europe, Amérique du nord
Période de floraison: Mai, juin, juillet
Couleur des fleurs: nombreux coloris, souvent bicolores
Type de plante: fleur
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: caduc
Hauteur: de 40 à 80 cm selon les variétés

Semis, plantation, taille et soin

Rusticité: rustique
Exposition: soleil, mi-ombre, ombre
Type de sol: ordinaire, riche en humus, drainé, terre de bruyère
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: normal
Utilisation: massif, rocaille, bordure, sous-bois, fleur coupée
Plantation, rempotage: automne, printemps
Méthode de multiplication: semis au printemps ou division de la touffe en automne
Taille: coupez les tiges défleuries, le feuillage fera sa réapparition
Maladies et ravageurs: les limaces au début de la végétation, oïdium
 jardiner malin en parle ici
L’ancolie que l’on appelle parfois Gant de Bergère, Gant de Notre-Dame, Cornette, Aiglantine, Colombine ou encore Tourette donne de très jolies fleurs qui vous permettront de réaliser de superbes bouquets.
Vous les placerez principalement en massif, mais on les trouve aussi en bordure ou en rocaille.
L’ancolie forme des touffes au feuillage bleu-vert et, si les espèces alpines restent assez petites, les variétés pour massifs peuvent atteindre 1 m de haut.
Enfin, l’ancolie supporte très bien les sols acides et s’accommode parfaitement toutes les plantes de terre de bruyère.

 le plus complet des sites ici 

Les Ancolies ont besoin d’un apport assez important en nutriments à cause de leur production élevée de fleurs. Seuls les engrais organiques leurs sont favorables, c’est pourquoi vous devrez proscrire les engrais chimiques.
Chaque printemps, courant mars, épandez à leurs pieds un peu de compost mélangé à des fertilisants pour fleurs ou engrais à fraisiers. Leur riche teneur en potasse favorisera la floraison.
  N’hésitez pas à marier les Ancolies aux vivaces à gros feuillages comme les Hostas ou les Digitales mais également celles aux feuillages colorés comme les Heuchères. Apportez du volume avec les Astilbes et des touches de verdure avec des Fougères et Graminées.
 l’ombrage massif est donc à proscrire.

alors à suivre j'ai fait cette année des semis d'ancolies bleues espérant ainsi faire de jolis parterre 
voilà le nouveau massif du catalpa où tout est possible je vais donc ici me faire plaisir avec de nombreuse ancolie bleue
photo l'an prochain ici  bien sûre  

mardi 11 octobre 2016

Le dahlia Bishop

Le dahlia Bishop


un cadeau de visiteur au jardin en 2014 , j'ai mis 2ans avant de leur trouver leur place et cette année c'est presque bien ...




 la graminée  les gène un peu je ne la remettrais pas avec eux l'an prochain !

renseignements trouver sur www.moneden.fr 

Le dahlia Bishop of Llandaff est un superbe dahlia d'aspect très naturel au feuillage bronze cuivré et aux grandes fleurs, semi-doubles, en forme de marguerite. Ses long pétales sont rouge vif contrastant merveilleusement avec le feuillage très foncé, typique des Dahlias Bishop. Le cœur de la fleur est très foncé.


Très beau dahlia, élégant, de belle tenue. Il est très utilisé par les paysagistes pour créer des jardins naturels ou d'esprit anglais.

Hauteur : 90 cm

Les tubercules (bulbes) du dahlia se plantent idéalement de mi-avril jusqu'à juin, après tout risque de gelées, dans une terre fraîche, humifère et bien drainée. Ajoutez donc un peu de sable ou graviers dans le fonds du trou, et apportez du fumier au sol ou un engrais organique à diffusion lente (corne broyée ou sang déshydraté) pour stimuler le développement et la floraison.

Les ddahliasdemandent une exposition ensoleillée. Plantez-les à une profondeur de 5-10 cm en respectant un espacement de 80 à 100 cm entre chaque tubercule. Il est bon de pratiquer lors de la plantation une cuvette circulaire autour de chaque plante, c'est-à-dire une dépression de 30-40 cm de diamètre et de 5 cm de profondeur, qui retiendra l'eau des premiers arrosages. A la fin de la plantation, versez un litre d'eau. Arrosez régulièrement pendant les 6 premières semaines pour aider à l’enracinement. Des tuteurs doivent être enfoncés auprès des plantes à la plantation afin de ne pas endommager la souche devenue invisible une fois recouverte de terre. Nom Latin : Dalhia hybride
Classification Botanique : 'Mies' Les tubercules (bulbes) du dahlia se plantent idéalement de mi-avril jusqu'à juin, après tout risque de gelées, dans une terre fraîche, humifère et bien drainée. Ajoutez donc un peu de sable ou graviers dans le fonds du trou, et apportez du fumier au sol ou un engrais organique à diffusion lente (corne broyée ou sang déshydraté) pour stimuler le développement et la floraison.

Les dahlias demandent une exposition ensoleillée. Plantez-les à une profondeur de 5-10 cm en respectant un espacement de 80 à 100 cm entre chaque tubercule. Il est bon de pratiquer lors de la plantation une cuvette circulaire autour de chaque plante, c'est-à-dire une dépression de 30-40 cm de diamètre et de 5 cm de profondeur, qui retiendra l'eau des premiers arrosages. A la fin de la plantation, versez un litre d'eau. Arrosez régulièrement pendant les 6 premières semaines pour aider à l’enracinement. Des tuteurs doivent être enfoncés auprès des plantes à la plantation afin de ne pas endommager la souche devenue invisible une fois recouverte de terre.

Nature du sol : Argilo humifère, Calcaire léger, Humifere, Neutre, Riche en Humus Période optimale de plantation au printemps : De début avril à début juin
Taille :
Supporte une taille : de rabatage





2016 massif du zelkova  à l'arrière un cornus vert au centre une graminée (carex testécéa )au pieds un origan doré .

photo de 2015 placé devant la haie de lonicéra,  pas très heureux, manque d'air, risque d'oïdium...
photo de 2015
voilà on verra si l'an prochain j'ai une nouvelle idée pour eux! j'aime bien changé les décors ça s'appelle la créativité !

jeudi 6 octobre 2016

Cladrastris lutéa ou Virgilier


Virgilier (Cladrastis lutea syn. Cladrastis kentukea) 

Renseignements collecté ici
Ce petit arbre à feuillage caduc est ornemental autant par ses fleurs blanches que par son feuillage vert tendre. Idéal pour les petits jardins, il ne demande que peu d’entretien et résiste bien au froid.
Originaire de Californie, contrée au climat plutôt doux, le virgilier (Cladrastis kentukea, syn. Cladastris lutea) n’en demeure pas moins un arbre très rustique et capable de vivre dans beaucoup de nos régions.
Son nom latin, Cladrastis, vient du grec klados qui signifie rameau, et theraustos, pour fragile. Ses rameaux sont en effet très cassants. Il ne faut donc pas s’en servir pour y grimper, et il faut l’abriter des vents forts.
Au début de l’été, il produit des grappes retombantes de fleurs blanches au parfum de vanille de 20 à 35 cm de long, qui font tout son succès. Il faut dire qu’il est de la famille des Fabacées, comme la glycine… À ces fleurs succèdent des fruits en formes de gousses brunes et plates qui mûrissent et tombent en septembre. Ses feuilles, vert tendre au printemps, virent au jaune d’or voire à l’orangé en automne avant de tomber. Il n’y a donc qu’en hiver qu’il perd son attrait décoratif.


  • Hauteur : 8 à 12 m 
  • largeur   :  5 à 10m
  • Port : Arrondi.
  • Qualités : Floraison de fin de printemps. 
  •  

Où le planter ?

C’est un petit arbre, mais il demande une terre fertile, profondément ameublie, non calcaire. Au niveau de ses branches, c’est un arbre, et le soleil lui convient tout à fait, même à exposition chaude comme dans le Midi. Sa floraison est d’ailleurs bien plus généreuse dans les régions à étés longs et chauds, saisons qui permettent aussi une bonne maturation du bois. C’est un critère important car on a parfois du mal à le voir fleurir au nord de la Loire…
Au jardin, c’est un arbre qu’il faut savoir isoler sur la pelouse pour profiter de son abondante floraison qui se voit de loin. Mais c’est aussi un arbre d’ombrage, apprécié par les utilisateurs du jardin.
voilà le bébé,Cadeau 2016 d' hélène,un gros merci ,
j'aime planter les arbres tout bébé ont dit qu'ils s'installent bien plus rapidement
il va prendre place dans le jardin je vais lui trouver un  bel endroit au chaud

là, je ne vais pas perdre son étiquette
Hélène qui se cache ici dans la forêt du jardin de la ferme Ornée de Carouge


souvenir d'une journée jardin très très sympa passée à la ferme Ornée de Carouge à voir là
http://balade-en-orne-normandie.blogspot.fr/2016/10/la-ferme-ornee-de-carrouge.html
le voilà planté, le 13 mars 2017
je lui ai mis tellement de bâton pour le protéger qu'on ne le voit plus. Il est là dans la chambre aux violettes...
alors je reviendrais ici bientôt remettre des photos de son évolution...A suivre