Rechercher dans ce blog

samedi 10 novembre 2018

Hosta transplantation

Un nouveau massif pour mes hostas

massif de la chambre aux violettes en 2015 mes hostas étaient  planté trop près l'un de l'autre

grand changement dans ce côté du jardin il va être joli, plus de persistants ,les hostas, les rodho,
vivement le mois de mai 2019, on verra bien l'effet produit . Il faudra trois ans pour que le massif soit en pleine maturité.

Hé oui on est en novembre..2018.
Cette semaine  on a eu 5° le matin et une très belle journée à 11° l'après midi.
J'ai fait une belle journée de transplantation de mes 12 pieds d'hostas.

 Je suis contente de mon travail d'automne. À chaque saison c'est plaisir...

 Novembre 2018 le massif de la chambre aux violettes remodelé les hostas et rodho fougères y ont pris la place avec toujours des violettes ordinaires.

association tout ce qui est plantes de  terre de bruyère 

je vais testerici aussi : heuchère et rodgersias que je n'arrive pas à bien gérer !

Mes premiers hostas je les ai eu en 2008 je crois, par jean claude et mathieu.
 Sur mon  blog nos hostas en 2016 

Ils ont été très beau jusqu'en 2016, je les ai déplacé mais je n'ai pas bien fait sans doute ...

 j'ai bien faillit les perdre  après avoir voulu les diviser en automne 2016  sans les arracher en donnant juste un coup de bêche alors ça je peux vous dire que c'est une grosse bêtise mais bon je les ai récupéré de justesse et mis en pot en 2017.

Cette année en automne 2018 je les remets en massifs avec beaucoup de soins j'ai recherché tous les renseignements sur le net. 

 https://www.promessedefleurs.com


les voilà en pot en mai 2018 après avoir passé l'hiver dans la serre

2018 mai

2018 mai


j'ai testé la coquille d’œuf contre les limaces...... nada raté











fougères, jacinthes, géranium machrorizum,  un bel endroit pour les hostas.



en pot en mai 2018

dépoté en novembre et remis en pleine terre avec composte et paillage de feuilles une étiquette à chaque pieds

Un très petit morceau d'hosta retrouvé dans un massif  voilà pourquoi ils sont fragiles, je pense.
Dès le mois de novembre les touts petits bourgeons sont là et la moindre binette ,la moindre bébête, qui passe dessus n'en fait qu'une bouchée; donc bien étiqueter les endroits de plantation.
Les conseils de mes copains de jardin.
HOSTAS:vu par jean claude ?
Pour qu'ils s'installent bien je fais un gros trou. Je mélange la terre avec du compost. Je recomposte en matelas sur le dessus : la plante se nourrit et résiste mieux à la sécheresse. Pour les limaces, j'utilise le Ferramol qui n'est pas toxique. Il faut le mettre avant que les pousses ne sortent, c'est plus sûr. Je n'utilise pas la bière car il y a des hérissons au jardin.
Les hostas se plaisent à mi-ombre, ou là l'ombre. Mais il existe des hostas qui supportent le soleil (pied au frais cependant).
Regardes sur le site de Gino Vandekinderen (Hostafolie). C'est bien renseigné. Il y a aussi Hosta& Zo...
Peut-être peux-tu planter tes hostas sous un arbre ou au pied d'arbustes qui feront un peu d'ombre ? Ou au pied d'un mur exposé au Nord ? Ceci pour éviter l'arrosage. Chez moi, pas besoin, avec le compost, la terre fraîche et expo mi-ombre, ils sont contents !
Je raffole de ces plantes car il y a une infinie variété de feuillages. Et elles vont toutes bien ensemble. J'ajoute parfois des carex pour alléger la scène.


 l'expérience de Jocelyne

Pour favoriser le développement de ces espèces, le sol drainé a été amélioré avec un apport de tourbe,

de fumier composté et un fertilisant à base d'algues.

Pour chaque vivace, j'ai ouvert une fosse de 40 cm de large et de profondeur.

Au fond du trou, j'ai déposé une poignée de corne broyée.

Tous les deux ans, pendant l'hiver, je répands autour de l'hosta, une dose de 40 grammes 

 environ d'un mélange de sang séché corne torréfiée et deux poignées de

compost.


Souvent je vous parle de la division d'une plante.

Les hostas peuvent très bien être divisés, mais je préfère laisser cette  plante développer

une ampleur remarquable.

Je ne touche jamais au souche des hostas
.( voilà le tort que moi françoise Gouffault, j'ai eu, vouloir les déplacer ,les diviser ,en tranchant avec une bêche c'est en faiant des bétises qu'on apprend .)

Tous les hostas me fascinent, j'ai un réel engouement pour cette famille, et chaque année, 

la collection s'agrandit.


 Nos hostas en 2016