Rechercher dans ce blog

vendredi 16 avril 2021

Herbe aux gouteux aégopodium

 Un massif  d'aromatiques devant la cuisine ça parait logique sauf que mon massif est envahit d'aëgopodium vert.On l'appelle aussi herbe aux gouteux parceque paraît il elle guerissait de la goutte autrefois maladie articulaire je crois . clic sur le lien pour tout en savoir 
 http://nature.jardin.free.fr/1109/aegopodium.html

C'est une vrai galère déjà 2h de désherbage pour  enlever le plus de racines possibles . Il y en a toujours eu au jardin ici . 
La meilleur solution : composter, pailler pour l'arracher facilement, en sachant que il faudra recommencer et le suivre de prêt pour le stopper ou du moins le ralentir dès que vous lacher la surveillance il revient à grand galop .

  L'aëgopodium  prend toute la place libre .....


                    Pour l'arracher facilement je le compost et paille quelques semaines avant, le terrain est beaucoup plus souple, les vers de terre ont fait du bon travail, on a des chances d'enlever le plus de racines possibles ,en sachant qu'il en reste toujours et qu'il faut  y revenir, y veiller si on veut installer une autre plante à sa place.


Je soulève les racines avec ma très vielle binette et je soulève le plus délicatment possible pour extraire la longue racine souterraine.

Plein le sac, je le donne aux poules elles vont le déchirer un maximum , je ne le mets surtout pas au compost ni à la déchetterie .



Voilà on pourrait croire que le massif est nettoyé certain qu'il en reste autant en dessous.... alors je vais composter et pailler j'ai semé des annuelles bourraches, capucines, aneth, je pourrais den nouveau en enlever l'hiver prochain avant de pouvoir planter des arbustes costauds qui sauront lui tenir tête !

    Une touffe de vivace elle est costaud celle là, mais qui va gagner ?

ah grrr le nom m'échappe... je l'avais arracher ici elle est revenue malgré l'aëgopodium comme quoi !



Là il est entrain d'envahir l'adjuga reptans je vais vite pailler composter avant de nettoyer .

                    Compost 


Allez courage volonté et discipline. 
 On va y arriver, mais en fin de compte mes aromatiques vont aller dans un autre massif . 

il existe une variété panachée que l'on peut utiliser en couvre-sol au pieds d'un arbre c'est joli .
aëgopodiume panaché









vendredi 2 avril 2021

Clématite cartmanii avalanche à feuillage persistant


Une nouvelle clématite au jardin des violettes achetée à la jardinerie de Mortagne au perche samedi, plantée hier dans le jardin du potager elle ira rejoindre peut être le rosier Veilchenblau sur l'atelier... une envie de plus de clématite  m'envahit  .
à suivre j'ai composté et mis 30gr d'engrais plantation.

une belle qui doit être persistante si tout va bien . le problème chez nous l'hiver étant le vent les feuillage persistant sont parfois malmenés . Je l'ai installée contre une palissade en bois faite par jean cet hiver dont l'objectif est de dissimuler la serre tunnel du potager en attirant l'œil plus en avant sur cette palissade bois . 
donc la clématite sera exposée sud ouest abrité de nord est . Dans notre terre sableuse je vais devoir bien penser à composter deux fois par an . 

On aperçoit la serre au fond et la palissade bois perpendiculaire à l'atelier. 
  




Des jardiniers amis  m'ont prévenu  de sa fragilité  au froid ...
 je vais donc la transplanter dans un grand pot et la mettre devant la baie vitrée conservée comme plante d'appartement en hiver . je trouverais une autre clématite à planter à cet endroit .
merci maryse et christian . à suivre 



je suis très contente 2mois après l'avoir replantée en grand pot et gardée en serre  je viens de ressortir la clématite en pleine forme . J'ai installé le pot devant la baie vitrée du salon plein sud contre le mur en espérant quelle s'y plaise. Pour le moment elle est magnifique .à suivre.Botanique
  • Genre 

    Clematis

  • Espèce

    (x) indivisa

  • Cultivar 

    Avalanche® 'Blavaal'

  • Famille 

    Ranunculaceae

  • Origine 

    Horticole

Floraison

  • Fleur de couleur 
    blanche, , coeur jaune.
  • Période de floraison de Mars à Mai
  • Inflorescence Corymbe
  • Fleur de 3 cm
  • Parfum : Non parfumée
Feuillage

  • Persistant
  • Feuillage de couleurvert foncé, lustré
Port
  • Hauteur à maturité 3.00 m
  • Envergure à maturité2.00 m
  • Croissance normale
  • Système d'attache Tiges à vrilles

 Sans doute la plus rustique des clématites persistantes néo-zélandaises, jusqu'à -8/-10 °C. Cette variété est exceptionnelle par sa floraison blanche, spectaculaire en mars-avril. Elle évoque une avalanche de petite marguerites à coeur jaune qui éclosent en bouquets sur les deux tiers des rameaux. Son joli feuillage découpé  habille les arbustes caducs en hiver. En pleine terre comme en pots, cette jolie liane de 3 m se cultive au soleil ou à mi-ombre, dans un sol frais mais drainé. 

clématites persistantes néo-zélandaises, elle est capable de survivre à de brèves gelées de l'ordre de -8 à -10

La clématite Avalanche se plaît en pleine terre dans nos régions clémentes, mais se cultive aussi très bien en pots qu'il sera facile d'hiverner à l'abri des fortes gelées partout ailleurs. On peut aussi bien l'utiliser en grimpante pour garnir de petits supports (treillages, obélisques, arches), qu'en bac ou au-dessus des murets, dont elle retombe en  élégantes cascades. Elle peut aussi former un superbe couvre-sol sur un talus bien exposé, avec des clématites herbacées ou un Sollya heterophylla par exemple. Ses rameaux aiment vagabonder dans la végétation des buissons comme le buis, les rosiers, deutzias, ou petits conifères, qui mettent en valeur sa floraison.
La floraison a lieu au printemps, généralement en mars-avril, jusqu'en mai selon le climat, pendant plusieurs semaines. Sur les 2/3 supérieurs des rameaux éclosent des grappes de fleurs en étoiles de 2 à 3 cm de diamètre, à 6 pétales, centrées sur un coeur d'étamines jaunes. D'un blanc verdâtre à l'éclosion, les pétales deviennent peu à peu d'un blanc pur.

Plantation

Plantez la clématite Avalanche de préférence au printemps, en mars-avril, après les dernières gelées. Installez-la dans un sol ordinaire mais bien préparé et ameubli, en exposition ensoleillée, ou à la rigueur mi-ombragée. Choisissez un endroit abrité des vents dominants, par exemple contre un mur ou à l'abri d'une haie persistante. Veillez à ce que la terre reste fraîche en été, en paillant si nécessaire. Apportez une pelletée de compost au printemps. Cette clématite se taille après la floraison à 20 cm du sol. Sa résistance au froid est de l'ordre de -8 à -10°C sur une courte période (par exemple en fin de nuit), à condition que les températures repassent au-dessus de 0°C dans la journée. Cette clématite néo-zélandaise se plaira tout particulièrement en climat océanique, doux et humide. La réussite est plus difficile en région méditerranéenne (en pleine terre), trop sèche et trop chaude en été. Et elle ne supportera pas nos climats montagnards ou continentaux, trop rudes.